Lettre aux profs de sport

Lord Vlad Ignominies 2020-03-30


Chers Profs de sports

Je vous écris cette lettre, pour vous déclarer en mon âme et conscience, que je vous hais, au moins presque tous, mais que je ne vous hais, bien sûr, pas sans raison.

La première de ces raisons, est l'inutilité manifeste de votre cours comme vous le donnez. Vous-même dites bien que vous ne donnez pas assez d'heures pour que ça ait le moindre impact positif sur le corps et j'affirme même que votre cours n'aura jamais qu'un impact négatif. Il n'est pas exagéré de dire que des élèves se blessent très régulièrement lors de ces cours et que certains en gardent parfois des séquelles, on pourrait même dire que tous en gardent des séquelles, car cela diminue chaque fois le potentiel de régénération de leur corps. Les progrès faits dans les sports que vous proposez sont en général aussi insignifiants que le sport en lui-même. En quoi faire un peu de trois ou quatre sport de ballon en une année représente-t-il un progrès ? Puis en quoi exactement pratiquer un de ces sports de ballon est-il un progrès ? Même ceux que ça intéresse réservent ça au temps libre et finissent usés jusqu'à l'os par leur stupide hobby. J'ai la profonde conviction que vous donnez ces cours car vous êtes incapables d'en donner des plus utiles. Par exemple, il serait bien plus utile de nous donner des cours sur comment faire un effort de manière contrôlée et saine que de faire courir les élèves en cercle sans rien expliquer, ou de d'apprendre quelque chose qui peut servir sur le terrain, comme par exemple l'escalade, ou des notions de sport de combat, voire plus simplement, apprendre à porter des charges sans se briser le dos. Dans pas mal de cas, le matériel est même accessible, mais vous manquez juste d'organisation et de détermination pour le faire. C'est certainement plus simple de faire des jeux de ballons.

La seconde raison, c'est votre incompétence. Outre, par exemple le manque de temps laissé pour se préoccuper des étirements, il est déjà arrivé qu'un prof réussisse à faire faire à ses élèves quelque chose de déjà entièrement déprécié. Je pense aux abdos. Il est maintenant bien connu que développer les abdos comme ils le font dans les films, c'est à dire en étant couché, les pieds coinçés et en remontant le dos juqu'aux genoux à la force de ces muscles, est mauvais pour le dos et la colone, pourtant, je n'ai jamais vu un seul professeur de sport le faire faire autrement à ses élèves. J'ai pourtant déjà entendu au moins l'un d'eux admettre qu'il savait comment ça se fait, mais préférait commençer par le faire mal pour ensuite apprendre à le faire bien, ce qui n'est jamais arrivé. Voilà qui est pour moi, au sommet du mont Incompétence, mais je n'en vois moi-même que le pied et il se peut que je me trompe. J'espère que non.

La troisième et dernière raison, est que malgré les deux premières, vous réussissez encore à vous prendre au sérieux. N'est-ce pas certains de votre profession qui osent scander qu'il faut avoir un esprit sain dans un corps sain, alors qu'ils ont des problèmes d'articulation, des tendinites, des blessures, qu'ils ont causé par cela même qu'ils infligent à leurs élèves ? N'en est-ce pas d'autres, dont la présence au cours est si importante qu'ils préfèrent se balader des élèves invalides, qui préféreraient mille fois rester en étude surveillée que de voir les autres se déhancher stupidement sur quelques ordres vagues ? N'est-ce pas, enfin, certains profs un peu machos qui osent affirmer que le sport est important pour plaire au sexe opposé, alors qu'il est parfois de renommée publique que le locuteur de ces débilités est lui-même cocu ? Cela m'ennuie terriblement de voir ces gus penser qu'ils ont une quelconque autorité légitime sur les jeunes qui ne peuvent absolument pas refuser leur enseignement panacétique, les quelques uns qui refusent sont du moins sévérement châtiés par leur terrible pseudo-autorité.

Je suis sans doute un peu catégorique, dans les paragraphes précédents, il est vrai que tous les professeurs donnant des cours de sport ne sont pas ainsi. Je ferais cependant remarquer que sur tous ceux que j'ai rencontrés, il n'y en avait qu'un et un seul, pour rattrapper tous les autres et qu'honnêtement, ça ne pèse pas bien lourd. Je suppose également que la raison de tout cela, c'est que leur cours s'adresse à des sportifs, ou du moins des gens fortement intéressés par cela. Outre qu'ils échouent lamentablement à leur faire faire du sport assez correctement pour moins user leur corps que ce que pourraient se permettre des enfants, ils choisissent les sports qui plaisent à la masse de crétins sportifs, à savoir les jeux de ballons, qui ne sont pas sans rappeller la chasse par certains aspects et n'ont aucun intérêt à éduquer les autres à des matières plus diversifiées et pratiques dans d'autres contextes.

Enfin, je ne condamne pas vraiment la profession qui consisterait à guider et accompagner quelqu'un dans un effort sportif, juste ceux dans les écoles avec des élèves allant de six à dix-huit ans. Nul doute qu'un bon entrainneur dans un autre contexte sait atteindre d'excellents résultats de manière saine et équilibrée.

Vous êtes majoritairement inutiles, incompétents et arrogants, que dire de plus ? Les quelques uns d'entre vous pour lesquels l'indulgence me semble de mise se reconnaîtrons et les autres, j'espère, réaliseront la futilité de tout cela et changeront d'attitude ou carrément de travail.


Commentaires

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire. Soyez le premier !