Icosapentamegascreen

Lucidiot Pseudo-science 2015-05-31
L'écran LCD le plus grand du système solaire.


Vous pouvez maintenant consulter cette étude pseudo-scientifique en vidéo sur Dailymotion.

Tous les geeks, gamers, et autres utilisateurs d'ordinateurs catégorisés souvent incorrectement ont expérimenté le manque de place. Le manque de place, c'est le besoin d'avoir un écran plus grand ou un écran supplémentaire (pour ceux qui ne le savent toujours pas, l'utilisation de plusieurs écrans sur un même ordinateur est possible). Je vais donc tenter de régler ce problème de manque de place une bonne fois pour toutes avec un écran LCD de la taille de la Terre.

Introduction

Avant de commencer cette étude superflue, je souhaite vous apprendre une bonne fois pour toutes la différence entre écran plasma, LCD, etc.

L'expression écran plat n'a donc absolument aucun sens et désigne plusieures familles d'écrans.

Échelle astronomiquement grande

Passons maintenant à notre connerie étude parfaitement sérieuse. Nous voulons un écran dont la surface est celle de la Terre, au format 16/9. Après quelques calculs, on déduit que la hauteur de l'écran vaut la racine carrée de 9/16 × Aterre, soit d'après Wolfram Alpha 16 900 km. La largeur vaut 16/9 fois la hauteur, donc 30 045 km.

Puisque nous parlions au départ d'écrans pour les ordinateurophiles, nous allons utiliser les données des moniteurs aux résolutions les plus grandes possibles pour nos calculs. J'utiliserai le premier écran sur lequel je suis tombé sur Google, le Dell UP2715K de résolution 5120 × 2880 et de diagonale 68.5 cm. On en déduit que notre écran planétaire est 5.032 × 107 fois plus grand que ce moniteur.

Notre écran a donc pour résolution 2.577 × 1011 × 1.449 × 1011 pixels soit 373.4 zettapixels (37.34 millions de milliards de mégapixels). À 60 Hz, le débit vidéo est de 6.8 yottaoctets par seconde et l'écran nécessite 4.221 × 1015 câbles HDMI pour avoir un débit suffisant (en utilisant la dernière version de la norme HDMI). Le calcul qui m'a permis d'obtenir ce résultat est le suivant (afficher sur Wolfram Alpha) :

((sqrt(9/16 * earth surface) / (68.5 cm / sqrt(337/81)))^2 * 5120 pixels * 2880 pixels) / (4096 pixels * 2160 pixels)

C'était inutile de le préciser pour la suite de l'étude, mais ce calcul était suffisamment gros pour que je me sente obligé de l'ajouter ici.

Si on considère que le prix d'un écran est proportionnel à sa taille, et avec le prix de notre moniteur 5K de 2 499.99 $ (2 291.73 €), notre moniteur 250000000K coûtera environ 5.789 exaeuros. Les préfixes sur les unités monétaires sont de retour !

Et qui dit préfixes sur les unités monétaires dans mes études dit recettes de l'État français ! En 2014, les recettes se sont élevées à 388.6 gigaeuros. Il faut donc 14.9 millions d'années de recettes de l'État français en 2014 pour payer cet écran.

Échelle astronomiquement petite

À l'aide de mesures de différence de puissance consommée entre l'affichage de blanc et de noir sur un écran, j'ai pu déterminer qu'un pixel consomme une puissance de 1.563 × 10-6 W en affichant du blanc.

Couleur Longueur d'onde Énergie
Rouge 680 nm 2.921244 × 10-19 J
Vert 540 nm 3.678603 × 10-19 J
Bleu 475 nm 4.18199 × 10-19 J

En utilisant ce tableau, on peut déduire la quantité de photons émise par pixel. Un pixel blanc émet en théorie un tiers de photons rouges, un tiers de verts et un tiers de bleus. On en déduit que chaque pixel blanc émet 4.33888 × 1012 photons par seconde, et que notre superscreen émet environ 160 udaphotons par seconde (160 milliards de milliards de milliards de milliards de photons par seconde) en affichant du blanc.

D'autres mesures montrent qu'un pixel blanc, en incluant le reste de l'écran (rétroéclairage, microcontrôleurs, ...), consomme 2.24 × 10-5 W. Notre écran consomme donc au total 8.4 × 1017 W soit 2 200 000 fois la production d'électricité d'origine nucléaire dans le monde (soit 980 000 000 réacteurs nucléaires).

Branché sur une prise européenne à 230 V, l'intensité du courant serait de 3.7 pétaampères. On a donc 23.1 vundaélectrons par seconde (23.1 millions de milliards de milliards de milliards d'électrons par seconde) dans le câble d'alimentation. Avec un câble de section de 1.5 mm², suivant la norme, et le volume d'un atome étant de 2 × 10-29 m3, la vitesse des électrons dans ce câble serait de 3.08 × 1011 m/s soit 1030 fois la vitesse de la lumière. Pour que la logique soit de retour, il faut un câble de section minimale 1540 mm².

Par effet Joule, 430 pétawatts seront dissipés sous forme de chaleur soit 2.5 fois l'énergie que nous recevons du Soleil. Avec une telle quantité d'énergie, on peut faire bouillir 1.027 téralitre d'eau à 0°C par seconde.

Conclusion

Je ne sais pas vraiment quoi conclure. Peut-être devrais-je dire qu'il est possible que la probabilité que cet écran puisse résoudre nos problèmes de place sur les écrans soit possiblement non négligeable.

« Trop de pixels tue les pixels. »
— Guide de stratégie de Wesnoth


Commentaires

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire. Soyez le premier !