Pourquoi vous devriez nommer vos ordinateurs

Lord Vlad Productivité 2018-08-22
Et une pensée sur l'origine et l'usage d'avoir un nom.


Cet article ne va pas parler de personnification, ni dériver dans l'objectophilie. Du moins, c'est bien ce que j'espère en commencant à l'écrire.

Par contre, nous allons aller plus loin sur des concepts peu abordés.

Pour commencer, pourquoi nommer les choses ? L'explication la plus simple et logique est, pour pouvoir en parler. Si vous voulez me désigner une orange, mais que vous ne connaissez aucun mot pour le désigner, vous allez naturellement utiliser une périphrase descriptive, comme "Un petit pamplemousse de couleur vive". Avec un peu de chance, vous serez compris, mais peu importe, vous avez vainement gaspillé votre salive en prononçant six fois trop de mots. Donc, si suffisament de gens ont un problème pour désigner quelque chose, quelqu'un finira bien par décider d'un mot et son usage se répendra, donnant lieu à une association globale entre cette chose et ce mot.

Un mot a donc deux fonctions principales, véhiculer une idée et si possible la véhiculer rapidement.

C'est d'ailleurs ce que l'on m'a appris, fait la différence entre l'anglais littéraire et l'anglais d'aéroport, mais pour l'illustrer, je vais en rapporter l'exemple au français, car c'est la langue de cet article. Si je veux décrire une pièce quelconque, je peux dire qu'elle renferme une pléthore de trucs, qu'elle est décorée en rouge et éclairée par une lampe. Ou je peux dire qu'elle est remplie de babioles et d'antiquités, qu'elle est décorée en magenta et pourpre, et qu'elle est dominée d'un petit lustre art nouveau.

Dans le premier cas, j'ai décris une pièce avec un vocabulaire si pauvre et passe partout que je n'ai aucune idée de si vous avez en tête la même pièce que moi. Dans le second cas, si vous avez compris tous les mots que j'ai employé avec un vocabulaire un peu plus riche et précis (croyez-le ou non, parler au dessus du niveau de compréhension de mon auditeur est un problème fréquent dans mon vécu) alors, vous avez en tête une pièce au moins ressemblante à celle que j'imagine. La beauté d'une langue a sûrement rapport à ce qu'elle permet d'exprimer des idées clairement et sans équivoque en un minimum de mots, pour peu que l'on aie le vocabulaire.

Tout ça pour démontrer qu'une autre fonction d'un mot est de transmettre une idée précisément. Ainsi bien sûr, vous pourriez parler de vos ordinateurs comme "le gros ordi" ou "celui du salon" et dans les discussions avec d'autres personnes, c'est probablement ce que vous ferez, mais dans vos liste de choses à faire ou documents personnels, qu'est-ce qui vous empêche de vous y référer comme X1 ou Dominique ?

En réalité, globalement, vous pouvez quasiment toujours racourcir vos pensées en employant des termes plus courts pour vous référer aux objets du quotidien. Et même si cela n'a l'air de rien, j'ai entendu dire que c'est exactement le genre de mécanisme qui permet à certains autistes de faire des explois intellectuel dans des domaines qui les passionnent, alors qu'ils ne peuvent pas en expliquer le centième.

C'est pour tout cela que je donne des noms à mes ordinateurs et tant que j'y suis, j'essaye de tous les nommer selon la même thématique. Certains pourraient les nommer selon des noms d'agences à trois lettre comme CIA, FBI, NSA... D'autres préféreront tea, coffee,... Je connais une personne qui en a un nommé Darling. Toujours de très bon goût.


Commentaires

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire. Soyez le premier !