Syrie : accusation chimiquement stupide

Lord Vlad Réflexions 2018-04-16
Revue de presse


Je ne suis pas tellement les news des guerres qui se passent dans le monde, mais suffisament pour qu'on ne me la fasse pas quand j'entends une connerie passer dans les news à la radio (que je déteste, comme toute autre forme de propagande).

On a encore récemment accusé Bashar Al Assad et son régime d'avoir utilisé des armes chimiques interdites par les lois internationnales. Qui prend-on le plus pour un idiot ici ?

Si je me souviens bien, quelques uns des pays les plus puissants de la planète on explicitement déclaré quelques fois déjà, qu'ils n'attendent qu'un faux pas, bien moins que cela, pour partir en guerre totale contre Bassar Al Assad et son régime...

Et lui, totalement idiot, totalement suicidaire, utiliserait carrément des armes chimiques... sur des civils ! Sauf que cet homme, de tout ce que j'ai vu et entendu de lui, n'est décidément pas le roi des cons... C'est même pas vraiment que je veux le complimenter, mais je ne le sous estime pas. Il est bien éduqué, ses yeux rayonnent d'intelligence et tout ce que j'ai entendu de lui (traduis, malheureusement) est d'une grande diplomatie. On est pas ici en face d'un chef de guerre dijhadiste, qui n'a même pas fini ses primaires, mais d'un diplomate subtil.

Ou est-ce nous, qui sommes supposé croire tout ça, que l'on prend pour des idiots ? Pour rappel, il y a déjà eu des accusations du même genre à l'encontre de la même personne et les journaux en ont fait la même montagne, pour qu'au final, RIEN ne finisse par être prouvé. On a même pas réussi à établir que des armes chimiques ont été utilisées du tout, encore moins utilisées par un camp en particulier. On a même confirmation qu'aucun parti impliqué n'a pu mener une enquête quelconque sur les lieux.

Et le pire, c'est que PERSONNE n'a réagi, personne n'a eu le moindre doute quand de telles absurdités sont sorties de la bouche d'un journaliste... Les journalistes prennent les gens pour des cons... et ils ont raison.

PS : J'aime bien aussi comme ils insistaient qu'une partie des victimes étaient des femmes et des enfants. Hmmmmmmm... vous réalisez que le sexe ou l'âge ne sont pas importants ? Vous parlez de victimes CIVILES, ça peut être un vieux monsieur de nonante balais, il n'a juste pas à être ciblé... Enfin, ça ne rendrait pas Bassar Al Assad assez maléfique de juste faire des victimes civiles, il faut que ce soient FEMMES et des ENFANTS ! Et il les mange ! Et il viole leur cadavre ! (Rien à faire des hommes et des vieux, si vous aviez pas encore compris)


Commentaires

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire. Soyez le premier !