Asdf Movies 8 intro

Lord Vlad Critique 2018-01-20
Analyse d'une seule blague


J'ai eu longtemps cette analyse en tête car je trouve qu'expliquer cette unique blague synthétise bien ce qu'il y a de si appréciable dans la série Asdf Movies. Et au passage, je vais devoir expliquer une des bases de ce qui constitue une blague.

Pour que de l'humour soit drôle, il faut qu'une tension soit installée. Il faut que le spectateur aie une attente, et qu'elle soit atteinte, mais d'une certaine manière, auquel le spectateur n'avait pas pensé. C'est du moins un type de blague.

La première vue est celle d'un chanteur, genre chanteur principal de boys-band, qui chante les paroles "Oh bébé, je t'aime bébé !"

À ce moment votre attente est que cette chanson soit adressée à sa petite amie, mais la caméra recule pour montrer dans le public une mère portant un poupon dans ses bras et le serrant plus près d'elle en disant, scandalisée "Restez loin de mon bébé !".

Surprise, la blague aurait pu s'arrêter là, on a une chute satisfaisante et c'est efficacement amené. Mais justement, c'est cela qui est génial avec Asdf Movies, ils trouvent de quoi en rajouter une couche.

Ainsi le bébé répond "Mais mère, je l'aime !" avec une voix grave totalement inattendue, pour dire sur un ton bien trop poli pour un bébé quelque chose qui correspond parfaitement à la situation, et pourtant tout à fait inattendu.

Bam, si je compte bien, ce microfilm a en quelques secondes a aligné quatre, ou au moins trois blagues d'humour absurde. Grandiose !


Commentaires

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire. Soyez le premier !